Le chinois Jimei s’implante en Europe dans les équipements de la maison

0

Les Echos n° 20499 du 01 Septembre 2009 • page 24

Ce sera la France. Au terme d’une recherche du meilleur site pour s’implanter en Europe, Jimei, l’un des principaux distributeurs de meubles, de matériaux de construction et d’équipement de la maison en Chine, a signé mardi dernier l’acte d’achat des anciens locaux de Rank Xerox à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, soit 25.000 m2de bâtiments, à la société immobilière Arguyl. Après restructuration des lieux, ce groupe, qui se définit comme une fusion de Leroy Merlin, de Conforama et d’Ikea, compte ouvrir au deuxième trimestre 2010 une surface d’exposition à destination des acheteurs professionnels européens, pour ses propres produits (il possède une filiale de fabrication de meubles) et ceux de certains du millier d’industriels chinois qu’il fédère, auxquels il espère adjoindre des fabricants européens.

A la clef, pour ce démarrage, la création d’au moins une centaine d’emplois locaux et des engagements en termes de développement durable, espère le maire d’Aulnay, Gérard Segura, qui veut formaliser un accord avec Jimei en ce sens dans les semaines à venir.

Si une implantation en Europe constitue une première pour un acteur chinois sur ce créneau, l’aventure reste modeste à l’échelle des activités de Jimei à Pékin, où il possède la plus grande surface dédiée à l’habitat. « Nous disposons de 500.000 m2 de surface commerciale à Pékin, répartis en quatre centres de l’habitat, qui commercialisent notre marque et celles de nos partenaires auprès des professionnels mais aussi du grand public », précise le propriétaire et dirigeant de ce groupe privé, Jianguo Zhao. De plus, il a conclu la semaine dernière l’achat de 700.000 m2dans la ville de Tianjin, à l’est de Pékin, pour un nouveau projet (lui aussi ouvert aux particuliers) en partenariat avec deux autres distributeurs. En France, les deux premiers centres commerciaux d’équipement de la maison, destinés aux particuliers, ont ouvert depuis deux ans en périphérie de Paris : Domus (62.000 m2) et Maisonément. Mais le concept, nouveau dans l’Hexagone, semble avoir du mal à prendre au vu des chiffres de fréquentation.

Jimei constitue un conglomérat en perpétuelle expansion, au gré des intérêts de Jianguo Zhao. Une agence de publicité, un hôtel, et bientôt une activité d’importation de vins français (Jimei s’apprête à acquérir la société chinoise « Label France Wine ») se sont ainsi ajoutés au fil du temps aux deux métiers phares du groupe que sont la fabrication de meubles et de matériaux de construction, ainsi que l’activité de foncière spécialisée dans les centres commerciaux. Cette dernière constitue la division plus rentable de Jimei, avec 50 millions d’euros de revenus locatifs annuels. Avec l’opération d’Aulnay-sous-Bois, le groupe se révèle à ce titre un investisseur immobilier avisé. Quand bien même il échouerait à pénétrer le marché européen de l’habitat, le développement du Grand Paris lui donne la quasi-assurance de pouvoir revendre dans quelques années avec une belle plus-value ce terrain acquis au plus bas du marché immobilier.

MYRIAM CHAUVOT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here