Le géant du téléachat QVC débarque en France

0

Petite révolution dans l’univers de la télévision et de l’e-commerce. QVC, la filiale du groupe américain Liberty Interactive, va faire son entrée sur le marché français avec son concept dual : une chaîne de téléachat et un site de commerce électronique. La première sera lancée en août, le second dès ce mois de juin.

C’est un poids lourd qui vient marcher sur les plates-bandes du Téléshopping de TF1 et de M6 Boutique. Coté au Nasdaq, présent aux Etats-Unis mais aussi au Japon, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et en Chine (par le biais d’une coentreprise), QVC revendique 10 millions de clients et la distribution de 170 millions de produits en 2014 pour un chiffre d’affaires de 8,8 milliards de dollars. Les Etats-Unis sont le premier marché de l’entreprise avec des ventes égales à 5,8 milliards de dollars. Suivent le Japon (1 milliard), l’Allemagne (970 millions) et le Royaume-Uni (660 millions).

« Ce que nous proposons est très différent de ce qui existe déjà en France, expliquait la semaine passée à l’AFP Steve Bridgeman, directeur général France et ancien dirigeant de la filiale anglaise. QVC n’est pas seulement une chaîne de télé mais aussi un acteur multimédia, avec 40 % des ventes réalisées en ligne, parmi lesquelles 41 % se font via les smartphones. »

Sur le plan de l’offre, QVC se positionne délibérément sur le créneau de la femme, dans les univers de la beauté, des bijoux, de la maison et de la mode, avec une trentaine de nouveautés par jour.

Si elle ne dit pas encore quels seront ses diffuseurs, la nouvelle chaîne annonce d’ores et déjà une diffusion 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 avec 64 heures hebdomadaires de direct. Créé il y a un an et installé à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, QVC France annonce la création de 250 emplois. Parmi ses principaux cadres, on compte notamment à la direction des opérations Olivier Hermen, ancien directeur technique de Canal+.

L’arrivée de QVC en France donnera un argument de plus à TF1 et M6 pour demander au Conseil supérieur de l’audiovisuel la possibilité de diffuser leurs propres chaînes de téléachat sur la TNT.

@Bertra1PhilippeSuivre

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here